imal-Informatique
Menu  
  Accueil
  Videos
  Astuces
  Le reseau
  => Normalisation
  => Le modèle OSI de l'ISO
  => Architecture des réseaux
  => Etude des couches 1 et 2
  => La couche 2
  => La Couche 3
  => Le Routage
  La programmation
  L'internet
  Maintenance
  Création de sites web
  Soft ware
  Liens informatiques
  Actualités
  Forum
  Top sites
  Livre d'or
  Contact
  webmestre
Copyright © 2008 [site web Imal]. Tous droits réservés.
Etude des couches 1 et 2

Etude des couches 1 et 2

Les couches 1 et 2 du modèle OSI sont souvent englobées dans l'adaptateur réseau.
Nous allons baser cette étude sur la technologie Ethernet et la technologie Pronet-10. La première est une topologie de type bus et la seconde une topologie de type anneau.
L'étude de ces 2 technologies du marché nous permettra de présenter 2 solutions aux problèmes des couches 1 et 2. Cette étude permettra de voir l'interaction entre les différentes couches et de fixer la notion d'adresses physiques.

Couche 1

Ethernet

Les réseaux Ethernet sont toujours très utilisés malgré l'âge de ce dernier. A l'origine seul le câblage en 10B5 existait. Aujourd'hui, on trouve de réseaux Ethernet en 10B2, 10BT ,100B2ou xxBF.
Un nom de la forme xBy ce lit de la façon suivante: B : modulation de base; x bande passante du réseau (en méga bits par seconde)y définie le type du câble utilisé:

5 : câble coaxial de 1,7 cm de diamètre (gros Ethernet)

2 : câble coaxial de 0,5 cm de diamètre (Ethernet fin, cheapernet)

T: paires torsadées.

F: Fibre optique.

Câblage en 10B5

Ethernet est le nom que Xerox a donné à cette technologie, au cours des années 1970. Bien que "vieux" par rapport à l'évolution des systèmes informatiques, les réseaux locaux Ethernet sont toujours présents. Aujourd'hui encore, lorsqu'on envisage la création d'un réseau local, on pense souvent Ethernet. La version présentée ici est une version qui a été normalisée par les sociétés Intel, Xerox et DEC.
A l'origine un réseau Ethernet était matérialisé par un câble coaxial de couleur jaune d'environ 1,7 cm de diamètre. Sur ce câble, les machines ne peuvent être connectées que tous les multiples de 2,5m. Pour facilité les mesures, sur le câble normalisé de couleur jaune, on trouve une bague noire tous les 2,5m. La connexion d'une nouvelle machine (souvent appelée station) se fait via l'intermédiaire d'une prise "vampire". La pose de cette dernière ne nécessite pas de rupture du câble donc d'interruption du réseau. La prise est constituée d'une partie connectique, qui dérive une partie du signal électrique vers un dispositif électronique (appelé Transceiver). Le rôle du transceiver, est de détecter l'utilisation du câble et de transformer les signaux analogiques véhiculer sur le câble en signaux numérique compréhensible par l'ordinateur. Chaque station est connectée à son transceiver par un câble 15 fils (appelé Drop Câble).

Voici quelques propriétés d'un câblage en 10B5:

Chaque extrémité du câble est terminée par (un "bouchon") une résistance de 50 W entre l'âme et la tresse de blindage.

La tresse de blindage doit être reliée à la terre à ces extrémités.

La longueur maximale d'un segment est de 1500m.

La longueur maximale du drop câble est de 100m

Pour une courbure, l'angle maximal est de 120° sur un rayon minimum de 20 cm.

Câblage en 10B2

Le câblage en 10B2 plus connu sous les noms d'Ethernet fin", "thin Ethernet", "cheapernet " est une évolution récente du 10B5. Cette évolution due aux progrès de l'électronique permet de diminuer les coûts de câblage.
Les transceivers sont directement intégrés à la carte réseau. Sur chaque carte réseau on vient fixer un T disposant de connecteur BNC (2 femelles et un mâle que l'on branche sur la carte). Les stations sont reliées les unes aux autres par des cordons munis de connecteur BNC mâles que l'on connecte sur les T. Lorsque l'on veut insérer une station sur le bus, on est obligé de pratiquer une coupure sur le câble et de mettre des connecteurs BNC.
Voici quelques propriétés d'un câblage en 10B2:

Chaque extrémité du câble est terminée par (un "bouchon") une résistance de 50 W entre l'âme et la tresse de blindage.

La longueur maximale d'un segment est de 185m.

La distance minimale entre 2 stations et de 50 cm.

Le nombre de stations sur un segment est limité à 30

Câblage en 10BT ou 100BT

Cette technique de câblage a été prévue pour pouvoir utiliser les paires non utilisées par les gens des télécom dans les bâtiments. Il ne s'agit physiquement plus d'un câblage de type bus mais d'un câblage de type étoile. Toutes les stations sont connectées par des paires torsadées sur un élément actif (hub, switch,.)

Zone publicitaire  
 
110mb free hosting



Top Mondial

pagerank google
 
Publicité  
   
info sur le site imal  
 
 
Pub  
 

 
Aujourd'hui sont déjà 1 visiteurs (78 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=